Street Art & Commentaire Social

La artiste Invader a de nombreux des pièces de «street art» à travers la ville de Paris. La plupart d’entre eux sont des images éponymes: c’est, ses œuvres sont images qui reflètent l’origine de son nom, qui lui-même est basé sur le jeu vidéo de 1978, «Space Invaders». Donc, vous voyez les petites créatures extraterrestres de ce jeu collées dans tout Paris, ainsi que d’autres villes, comme celui-ci au-dessus du pub à quelques portes de là où nous vivons.

InvaderContrairement à beaucoup de street art de nos jours, qui sont préfabriqués «paste-ups» qui ne durent que si long selon la météo et le vandalisme, les œuvres d’Invader sont des mosaïques. Ils sont faits de tuiles. Donc ils résistent aux éléments bien. Et ils sont souvent placés à des hauteurs bien au-delà de la portée des fêtards ivres typiques. Donc, à Paris au moins, on peut trouver un nombre de pièces d’Invader, qui semblent être relativement ancienne (par exemple, la collecte de la poussière, de la suie et la saleté de l’échappement des véhicules de la ville). J’ai vu ce que je présume sont les œuvres de Invader dans d’autres villes aussi, y compris New York, Londres, Amsterdam, Bonn, San Diego, et Manchester (je suppose que certaines de ces pourraient être copie-cat interprétations du style de Invader). Néanmoins, Invader est très prolifique.

À travers l’allée de la porte d’entrée de notre bâtiment à Paris, cette image est apparue il ya environ quatre semaines.

IMG_3573C’est une mosaïque de tuiles, avec le genre de couleurs qui évoquent immédiatement le travail de Invader. Mais il est très bas à la terre – en fait, Ronald McDonald est dépeint comme debout sur le trottoir entre les piétons. La pièce est aussi ouvertement politique, que beaucoup (sinon la plupart) de ses œuvres sont pas (ils pourraient être d’ordre politique, par exemple, par rapport à l’endroit où ils sont placés, mais comme «critique sociale» la plupart de ses oeuvres me semblent plus ludique que politique — quelqu’un de plus compétent que moi peut me corriger sur ce point). Il ya eu beaucoup de presse dans les quotidiens de Paris ces derniers temps sur l’évolution de la consommation alimentaire des Français, et comment fast food a des effets négatifs sur les jeunes hommes et femmes françaises, à la fois physiquement et culturellement.

Notre quartier se trouve également être un cœur de vie nocturne parisienne pour 18-35 ans, et du jeudi au samedi, il ya consommation d’alcool beaucoup ici, par conséquent, les matins des vendredi, samedi et dimanche, il ya de nombreux «pièges vomissent» (vomit traps) nous, les résidents de cette quartier, doivent esquiver.

L’image montre clairement le sentiment de l’artiste apropos la qualité de la nourriture McDonalds et ses effets sur les personnes qui la consomment (qui mieux que Ronnie McDo pour illustrer que nous sommes ce que nous mangeons, après tout!). J’aime à penser que la pièce fustige aussi les buveurs dans ce quartier comme des amateurs, qui sont dans un égarement évident concernant le pouvoir et les seuils de leur consommation d’alcool.

P.S. Pardon my French.

Advertisements

2 thoughts on “Street Art & Commentaire Social

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s